Retrouvez les meilleurs albums, les blockbusters et le top 50 sur Virgin Mega

Votre panier :




Nouveautés

Mozart: Piano Sonatas


9,99€
Téléchargement d'album

Alexandre Tharaud Plays Moderne


7,99€
Téléchargement d'album

Solo


9,99€
Téléchargement d'album

Schubert: Piano Sonata No. 20 & Piano Duets With Cédric Pescia


9,99€
Téléchargement d'album

Beethoven: The Last Three Sonatas, Op. 109, 110 & 111


9,99€
Téléchargement d'album

Wagner: Extase Maxima


9,99€
Téléchargement d'album
À découvrir sur Virginmega

Un sélection d'albums

None

Piotr Anderszewski

Piotr Anderszewski At Carnegie Hall

Piotr Anderszewski At Carnegie Hall
Le 3 décembre 2008, Piotr Anderszewski s'installait au piano du prestigieux Carnegie Hall de New York, l'un des meilleurs auditoriums de la planète, pour interpréter une sélection de son cru. Tel événement que la prestation d'un des plus grands pianistes de sa génération ne pouvait passer inaperçu. Voilà qui est chose faite avec la publication du récital sur un double CD en forme de consécration mondiale.

Le pianiste polonais d'origine hongroise connu pour son sens de la perfection n'a, ce soir là, pas failli à la légende en interprétant un programme périlleux constitué de la Partita n°2 BWV 826 de Bach, le Faschingsschwank aus Wien op. 26 ( Carnaval de Vienne ) de Schumann cher au maître Sviatoslav Richter, In The Mists de Janacek et la Sonate n°21 op. 110 de Beethoven. Cette dernière pièce, abordée avec toute la majesté et la finesse qu'elle nécessite, est à elle seule un moment d'anthologie, délivrant un final somptueux. Taxé à tort de pianiste romantique, Piotr Anderszewski démontre avec brio ses capacités à rendre à la Partita n°2 ses couleurs initiales et variées et explorer les profondeurs des compositions respectives de Schumann et Janacek. L'opus est complété par un rappel, Trois Chansons folkloriques hongroises du District de Csik , de Bartok.

Les deux autres encore joués en cette soirée de gala, un Prélude à la Suite Anglaise n°6 BWV 811 de J. S. Bach et l' Adagio de la Sonate en do mineur K. 457 de Mozart, ne figurent pas au menu de cette édition. Ces absences ne nuisent pas à un récital déjà historique.

None

Bertrand Chamayou

Bertrand Chamayou Plays Schubert

Bertrand Chamayou Plays Schubert
Triple lauréat des Victoires de la musique classique entre 2006 et 2011, Bertrand Chamayou est l'un des pianistes français les plus en vue sur la scène internationale. Ses interprétations de deux grands corpus de Franz Liszt, les 12 Études d'exécution transcendante et les Années de pélerinage ainsi que ses récents programmes consacrés à Felix Mendelssohn et César Franck ont recueilli l'approbation de la critique et des amateurs de piano les plus exigeants.

C'est dans cette suite que s'inscrit ce nouveau programme de morceaux choisis dans l'oeuvre abondante de Franz Schubert. Une nouvelle fois, la sélection opérée ne laisse aucune place à la facilité avec les deux morceaux de bravoure pianistiques que constituent la Fantaisie en ut majeur opus 15, D. 760, dite « Wanderer » et les trois Klavierstücke, opus posthumes n°1, 2 et 3, D. 946.

Par le choix de ces pièces, Bertrand Chamayou se glisse, deux siècles après, dans la peau du compositeur autrichien mort à 31 ans, qui jouait pour ses amis ses nouvelles créations dans des soirées baptisées « schubertiades ». La grande maîtrise du pianiste, en particulier dans le dernier mouvement Allegro de la Wanderer Fantaisie, est à la hauteur de l'exigeance requise pour son interprétation ; Schubert n'annonçait-il pas : « C'est le diable qui devrait jouer cela » ?

Outre ces oeuvres d'une grande difficulté qui surprennent par leur accomplissement doublé d'une lecture personnelle, très assurée, le programme comprend la partition magnifique et connue de Auf dem wasser zu singen (« À chanter sur l'eau »), D. 774 - dans sa version instrumentale -, et le remarquable Allegretto en ut mineur D. 915, à redécouvrir séance tenante. D'autres miniatures complètent le récital comme un extrait du cycle Die Schöne Mullerin (« Der Müller un der Bach »), une courte et profonde Litanei D. 343 et deux Ländler D. 790 et D. 366, avant la conclusion sur la charmante valse « Kupelwieser Walzer » en sol bémol majeur, D. Anh 1/14, absente du catalogue schubertien mais jouée en 1826 et transmise par le temps, notamment par la transcription de Richard Strauss en 1943. Bertrand Chamayou livre en tous points un travail d'expert.

None

Bertrand Chamayou

César Franck

César Franck
Après le succès des pièces en solo de Felix Mendelssohn, Bertrand Chamayou s'attaque à celles de César Franck. Accompagné par le Royal Scottish National Orchestra placé sous la direction de Stéphane Denève, Bertrand Chamayou interprète un récital regroupant des oeuvres rares et quelques standards du compositeur français.

Aussi à l'aise en solo qu'avec orchestre, Bertrand Chamayou livre une interprétation de César Franck sans fioritures, sincère et vive. Les Djinns, au centre du récital, représentent la pièce maîtresse de l'album. Bertrand Chamayou accompagne ce titre phare d'oeuvres plus méconnues du compositeur. On retrouve par exemple en ouverture Prélude, Choral et Fugue, trésor d'énergie.

La découverte de l'oeuvre de César Franck se poursuit avec Préludes, Arias et Final et Préludes et Fugue. À à peine trente ans, Bertrand Chamayou montre une maîtrise parfaite et une maturité rare. En choisissant un répertoire peu connu de l'oeuvre de César Franck, il incarne une nouvelle génération de pianistes passionnés, curieux, à la recherche d'enregistrements inédits et apportant un vent de fraîcheur dans l'interprétation.

Maintenant disponible

Beethoven: Piano Sonatas Nos. 8, 14, 21, 23, 24; Choral Fantasy


14,99€
Téléchargement d'album

Brahms: Piano Sonata No. 3 In F Minor, Op. 5


9,99€
Téléchargement d'album

Bach: Sonatas And Partitas


14,99€
Téléchargement d'album


Powered by Pertimm
Paiement sécurisé
VirginMega sur Facebook VirginMega sur Twitter VirginMega sur Youtube VirginMega sur Dailymotion