Retrouvez les meilleurs albums, les blockbusters et le top 50 sur Virgin Mega

Votre panier :




Nouveautés

Sisters


9,99€
Téléchargement d'album

Chopin: 4 Ballades, Prelude Op. 45, Scherzo Op. 54 & Baracarolle Op. 60


9,99€
Téléchargement d'album

Dances


9,99€
Téléchargement d'album

The First Recordings


9,99€
Téléchargement d'album

Schumann


9,99€
Téléchargement d'album

Philippe Entremont: The Complete Piano Concerto Recordings


39,99€
Téléchargement d'album
À découvrir sur Virginmega

Un sélection d'albums

None

Leif Ove Andsnes

Piano Concertos No.1 & 3

Piano Concertos No.1 & 3
Enregistré en direct du festival de Prague, le disque intitulé The Beethoven Journey : Piano Concertos n° 1 & 3 du Norvégien Leif Ove Andsnes voit le soliste diriger du clavier le Mahler Chamber Orchestra. Leur interprétation s'est mûrie lors d'une grande tournée de concerts consacrée à l'intégrale des oeuvres concertantes pour piano du compositeur allemand.

Introduit nerveusement par l'orchestre, l'Allegro con brio du Concerto pour piano n° 1 en do majeur op. 15 (1795) en réalité le second concerto du jeune compositeur osant largement des hardiesses d'écriture, révèle un pianiste doté d'un jeu agile et d'une sonorité transparente qui servent un discours enjoué tout en fluidité. Une rêveuse sérénité colore le thème du Largo qui gagne en profondeur et en générosité au fil de variations inspirées. Andsnes entame le Rondo : Allegro scherzando, d'inspiration tzigane avec un ton badin puis déroule le mouvement avec une audacieuse virtuosité. Son toucher soyeux soulignant son aisance entre en dialogue contrasté avec l'orchestre dont les accentuations frôlent une sécheresse trop marquée.

Dans la longue introduction de l'Allegro con brio du Concerto pour piano n° 3 en ut mineur op. 37 (1803) où s'exprime toute la fougue beethovenienne, le Mahler Chamber Orchestra dont la clarté du pupitre des bois lui donne une sonorité presque baroque, dégage une énergie bouillonnante, impérieuse. Leif Ove Andsnes laisse libre cours à de lumineuses envolées lyriques dans les arpèges, à une légère fantaisie dans les guirlandes de broderies et de trilles où son toucher perlé fait merveille. Autorité et tendresse, fièvre et volupté se conjuguent dans la cadence qui amène un finale où des motifs de tierces, tels des appels pétris d'émois, exultent avec grandiloquence dans les derniers accords. Richesses des harmonies, mélodies où les aigus perçants du pianiste se font entendre, nappes plus voluptueuses d'arpèges : le Largo se révèle de grande ampleur. Une noble espièglerie règne dans le Rondo : Allegro emmené avec prestance.

En parfaite connivence, Leif Ove Andsnes et le Mahler Chamber Orchestra signent une interprétation où, derrière la rigueur du discours, point un naturel et une évidence plus que convaincants.

None

Alice Sara Ott

Liszt: 12 Études D'exécution Transcendante

Liszt: 12 Études D'exécution Transcendante
Enfant prodige du piano comme il en pousse dans chaque grande école de musique, Alice Sara Ott révèle un appétit de connaissances et une capacité hors du commun à mémoriser des partitions savantes à un âge ou d'autres jouent à la poupée. Dès ses sept ans, le phénomène grandi au Mozarteum de Salzbourg se produit dans des concours internationaux et surclasse ses rivaux d'une génération supérieure.

À peine majeure et déjà sous contrat d'exclusivité avec Deutsche Grammophon, la pianiste germano-japonaise ne manque pas de culot en s'attaquant aux 12 Études d'exécution transcendante, dont la difficulté réside autant dans la virtuosité que dans la concentration qu'elles demandent.

Sans que cela soit l'enregistrement du siècle ou de référence, de grands maîtres comme Lazar Berman ou Claudio Arrau possèdent bien plus de profondeur, il faut reconnaître à la jeune Ott une technique infaillible et une interprétation pleine d'allant, en particulier dans la Neuvième étude (« Ricordanza ») jouée en récital avec l'« Allegro molto agitato ». L'ensemble est encore trop neutre pour crier au génie, mais présage d'un bel avenir. Le programme lisztien se termine par une brillante « Campanella » d'après Paganini.

None

Alice Sara Ott

Liszt: 12 Études D'exécution Transcendante

Liszt: 12 Études D'exécution Transcendante
Enfant prodige du piano comme il en pousse dans chaque grande école de musique, Alice Sara Ott révèle un appétit de connaissances et une capacité hors du commun à mémoriser des partitions savantes à un âge ou d'autres jouent à la poupée. Dès ses sept ans, le phénomène grandi au Mozarteum de Salzbourg se produit dans des concours internationaux et surclasse ses rivaux d'une génération supérieure.

À peine majeure et déjà sous contrat d'exclusivité avec Deutsche Grammophon, la pianiste germano-japonaise ne manque pas de culot en s'attaquant aux 12 Études d'exécution transcendante, dont la difficulté réside autant dans la virtuosité que dans la concentration qu'elles demandent.

Sans que cela soit l'enregistrement du siècle ou de référence, de grands maîtres comme Lazar Berman ou Claudio Arrau possèdent bien plus de profondeur, il faut reconnaître à la jeune Ott une technique infaillible et une interprétation pleine d'allant, en particulier dans la Neuvième étude (« Ricordanza ») jouée en récital avec l'« Allegro molto agitato ». L'ensemble est encore trop neutre pour crier au génie, mais présage d'un bel avenir. Le programme lisztien se termine par une brillante « Campanella » d'après Paganini.

Maintenant disponible

Notte Veneziana


9,99€
Téléchargement d'album

Igor Kamenz Plays Scarlatti


9,99€
Téléchargement d'album

Chopin : Les 21 Nocurnes


9,99€
Téléchargement d'album


Powered by Pertimm
Paiement sécurisé
VirginMega sur Facebook VirginMega sur Twitter VirginMega sur Youtube VirginMega sur Dailymotion