Retrouvez les meilleurs albums, les blockbusters et le top 50 sur Virgin Mega

Votre panier :




Nouveautés

Bach: The Well-Tempered Clavier I


12,99€
Téléchargement d'album

100 Chefs-D'oeuvre : Airs D'opéra


34,99€
Téléchargement d'album

Tchaikovsky & Chopin


9,99€
Téléchargement d'album

Complete Recordings On Deutsche Grammophon - Vol.1 - Orchestral Works


30,99€
Téléchargement d'album

Coffret Musiques à Versailles


14,99€
Téléchargement d'album

Beethoven 50 Masterworks


29,99€
Téléchargement d'album
À découvrir sur Virginmega

Un sélection d'artistes

Mario-Ratko Delorko

Mario-Ratko Delorko
Mario Dewar Barrett est né le 27 août 1986 à Baltimore (Maryland). Sa mère est célibataire et en proie à un problème d'addiction, sa grand-mère l'élève et l'encourage dans son apprentissage de la musique. Extrêmement doué, Mario est repéré par un producteur dès ses onze ans.

Précoce

A quinze ans, son premier album Mario reçoit un accueil enthousiaste avec le simple « Just a Friend 2002 », reprise du tube de Biz Markie. L'album se classe No 9.



Réaliste


Turning Point en 2004 lui permet d'asseoir sa réputation, l'album n'est que No 13, mais le simple « Let Me Love You » lui offre son premier No 1 au Billboard. En France le titre est réenregistré en duo avec Amel Bent et parvient au numéro sept du Top.

Revanchard

Go a beau être son album le plus abouti en 2007, il doit se contenter du No 21 des charts et n'arrive pas à percer sur le marché international. Son quatrième album And Then There Was Me est prévu pour le printemps 2009.



Copyright 2010 Music Story François Alvarez

Un sélection d'albums

None

Rugby 2011 - Album Officiel

World In Union 2011 - The Official Album

World In Union 2011 - The Official Album
Il s'agit donc de l'album officiel de l'édition 2011 de la Coupe du Monde de Rugby. On écrit cela pour que, simplement, ceux qui seraient disposés à descendre du bus le sarcasme à la bouche, se méfient d'un plaquage cathédrale un peu trop appuyé. En effet, le rugby, comme tous les autres sports,s'accompagne d'une imagerie (la fraternité virile, les troisièmes mi-temps déchirées, les coups de crampon en douce)propice à faire sourire dans les chaumières. Sauf qu'ici, c'est vrai.

Et qu'est-ce qui est vrai dans cette sélection de 22 hymnes (c'est le livret qui l'affirme) en plus petits dénominateurs communs du royaume d'Ovalie? Tout simplement qu'il neviendrait jamais à l'idée d'un amateur de rugby de frissonner tout seul dans sa salle de bains en fredonnant «Swing Low»,ou «Land Of My Fathers».Ou «La Marseillaise».Mais qu'en groupes (bigarrés) et la chope à la main, la mélodie se chante bien différemment. C'est bien sûr pour cela que le meilleur de ces sélections (nationales) est interprétée en groupe,car, comme chacun sait, le groupe est tout en rugby. C'est sans nul doute pour cela qu'on ne dira pas grand-chose de la prestation d'André Rieu dans «Waltzing Matilda».De même, on restera peu prolixe quant aux différentes performances de la soprano Hayley Westenra (dont on nous assure qu'elle vend des disques par containers entiers), en particulier dans la chanson-titre, thème récurrent de la compétition, et qui, en ouverture, est sensée nous emporter sur sa fine chevelure blonde etune cohorte (au moins quinze) violons. Sans mauvais esprit, convenons que Dame Kiri Te Kanawa, c'était quand même autre chose en 2007.On sera toutefois reconnaissant à la jeune femme de 24 ans d'avoir enregistré le même thème en langue maori. Seule exception à la règle, un Roberto Alagna toujours impeccable dans l'hymne national, et celui qui évoque un soupçon de chauvinisme a plutôt intérêt à courir vite. Pour le reste, on conservera une indéfectible affection au Royal Scots Dragoon Guards, Kenyan Boys'Choir, et autre Fron Male Voice Choir: car, définitivement,c'est ainsi qu'on chante le rugby.

Le programme s'achève par un haka, ce truc un peu sauvage, qui se clôt généralement par une langue tirée et une incommensurable frousse. Ce qui reste une assez goûteuse définition du rugby. Et que les ricaneurs, encore une fois, attendent que l'équipe de France devienne championne du monde. Non mais.

None

Modest Moussorgsky

Pictures

Pictures
L'ascension fulgurante d'Alice Sara Ott sur la scène pianistique avait laissé quelques mélomanes sceptiques, séduits par ses indéniables qualités techniques de ses récitals Liszt, Tchaïkovsky et Beethoven sans y trouver la profondeur attendue, ce qui est finalement l'apanage de la jeunesse tant l'expérience et la maturité, la science et l'équilibre viennent avec l'âge. Alors restait à la pianiste allemande de vaincre certaines réticences par un enregistrement pris sur le vif et sur une oeuvre nouvelle à son répertoire, la transcription pour piano des Tableaux d'une exposition de Modeste Moussorgski.

Enregistré en un concert lors du festival White Nights de Saint-Pétersbourg, ce récital simplement titré Pictures, accompagné d'une interprétation de la Sonate n°17 D. 850 de Wolfgang Schubert, révèle une nouvelle facette de l'artiste transformée en « performeuse ». Ainsi naît l'idée, dans l'approche de ces seize pièces, d'une détermination peu commune, non pas à plaire mais démontrer sa crédibilité dans le cercle des pianistes de l'époque. Les attaques menées avec fougue et prestance signent son investissement réel, en dépit de la sonorité un peu trop métallique du clavier.

Non pas que cette interprétation bouleverse totalement mais possède une belle personnalité et s'affranchit de toute la brillance qu'autorise sa grande facilité. Les grands moments que sont « La Grande porte de Kiev » et « Le Vieux château », parfaitement maîtrisés et traités avec soin, enlèvent le morceau d'un album où le plaisir est au rendez-vous. La sonate schubertienne servie en dessert est encore trop marquée par l'école de la rigueur pour vraiment convaincre mais l'ensemble est très encourageant.

None

Stephen Drury

In A Landscape: Piano Music Of John Cage

In A Landscape: Piano Music Of John Cage
C’est l’un des enregistrements les plus connus de l’immense discographie de John Cage. Paru sur le label Catalyst (BMG), il regroupe huit morceaux interprétés par le pianiste Stephen Drury. L’écoute de cet album, enregistré en 1994 aux Studios Clinton (New York), est un véritable voyage dans le paysage imaginaire de Cage.

L’ambiance simple et mélancolique de In a Landscape (morceau du même nom que l’album) introduit ce recueil avec délicatesse. Ceci pour mieux nous plonger dans les résonnances éthérées du piano préparé de Music for Marcel Duchamp. Viennent ensuite l’orgue magistral de Souvenir (1983) et l’énigmatique A Valentine Out of Time (pièce évoquant le divorce de Cage), pour piano préparé. L’interprétation quelque peu décevante de Suite For Toy Piano et la vigoureuse maîtrise de Bacchanale viendront perturber la quiétude de ce récital. L’écoute s’achève enfin avec Dream, pièce qui nous replace dans une ambiance proche de celle, si calme, du début.

Cette sélection de huit pièces, composée pour nombre d’instruments typiquement « cagien » (piano, piano préparé, toy-piano et orgue), est un hommage à l’ingéniosité de ce grand compositeur. Elle rappelle également son exigence d’une transcendance de la musique classique par l’esthétique musicale orientale. L’écoute de In a Landscape est une belle introduction pour découvrir l’oeuvre de ce génie.

Maintenant disponible

Mozart: Le Nozze Di Figaro (highlights)


9,99€
Téléchargement d'album

Mozart & Salieri: Piano Concertos


9,99€
Téléchargement d'album

Bonne Nuit Mon Bébé - Les Plus Belles Berceuses Classiques Et Jazz


19,99€
Téléchargement d'album


Powered by Pertimm
Paiement sécurisé
VirginMega sur Facebook VirginMega sur Twitter VirginMega sur Youtube VirginMega sur Dailymotion