Retrouvez les meilleurs albums, les blockbusters et le top 50 sur Virgin Mega

Votre panier :




Nouveautés

Les 50 Trésors De La Musique Classique


5€
Téléchargement d'album

Sir Colin Davis - The Complete Rca Legacy


39,99€
Téléchargement d'album

Mendelssohn: Symphonie Nr. 2 "lobgesang"


11,99€
Téléchargement d'album

Schumann: The Symphonies


9,99€
Téléchargement d'album

Brahms: Symphony No. 3 - Debussy: La Mer - Chausson: La Mort De L'amour


7,99€
Téléchargement d'album

L'héritage De Emil Guilels, Volume 10


9,99€
Téléchargement d'album
À découvrir sur Virginmega

Un sélection d'albums

None

Claudio Abbado

Mahler: Symphony No. 9

Mahler: Symphony No. 9
C'est une longue histoire que celle de Claudio Abbado et de Gustav Mahler, depuis longtemps son compositeur fétiche et au-delà si l'on en croit la multiplication des interprétations qu'il donne de ses symphonies depuis deux décennies, avec une grande détermination depuis l'annonce de son cancer en 2000. Enregistrée en 2003 dans une version mémorable, reconduite en 2010 lors du festival de Lucerne, cette Neuvième symphonie accomplie avec le Berliner Philharmoniker réapparaît de plus belle en 2013 pour s'inscrire au panthéon des références, en compagnie de celles délivrées par Leonard Bernstein et de Giuseppe Sinopoli, sans remonter à Bruno Walter qui la créa en 1912.

Ce qui fut quelquefois reproché au chef italien, une certaine distance et froideur vis-à-vis de l'oeuvre, une « cérébralité » ne peut être ici évoqué tant le torrent d'émotion prend le mélomane dès l'introduction du premier mouvement, un Andante comodo où la tension de l'orchestre est palpable avant le finale plus lyrique. Les deux mouvements suivants, abordés avec raffinement et subtilité des timbres, confèrent une approche plus intime, presque contemplative tandis que l'Adagio est magistralement déroulé, avec toute l'ampleur requise par la partition, à la fois profond et techniquement implacable. Ici, Abbado n'a plus d'égal.

Cette quatrième version du chef italien s'avère la plus riche et la plus précise de toutes. Tel que le laissait présager la série réalisée en 2002, Abbado est devenu le chef mahlérien incontournable des symphonies et cette nouvelle version qui en fait oublier quelques autres le montre sous son plus grand jour.

None

Berliner Philharmoniker

Mahler: Symphony No. 9

Mahler: Symphony No. 9
C'est une longue histoire que celle de Claudio Abbado et de Gustav Mahler, depuis longtemps son compositeur fétiche et au-delà si l'on en croit la multiplication des interprétations qu'il donne de ses symphonies depuis deux décennies, avec une grande détermination depuis l'annonce de son cancer en 2000. Enregistrée en 2003 dans une version mémorable, reconduite en 2010 lors du festival de Lucerne, cette Neuvième symphonie accomplie avec le Berliner Philharmoniker réapparaît de plus belle en 2013 pour s'inscrire au panthéon des références, en compagnie de celles délivrées par Leonard Bernstein et de Giuseppe Sinopoli, sans remonter à Bruno Walter qui la créa en 1912.

Ce qui fut quelquefois reproché au chef italien, une certaine distance et froideur vis-à-vis de l'oeuvre, une « cérébralité » ne peut être ici évoqué tant le torrent d'émotion prend le mélomane dès l'introduction du premier mouvement, un Andante comodo où la tension de l'orchestre est palpable avant le finale plus lyrique. Les deux mouvements suivants, abordés avec raffinement et subtilité des timbres, confèrent une approche plus intime, presque contemplative tandis que l'Adagio est magistralement déroulé, avec toute l'ampleur requise par la partition, à la fois profond et techniquement implacable. Ici, Abbado n'a plus d'égal.

Cette quatrième version du chef italien s'avère la plus riche et la plus précise de toutes. Tel que le laissait présager la série réalisée en 2002, Abbado est devenu le chef mahlérien incontournable des symphonies et cette nouvelle version qui en fait oublier quelques autres le montre sous son plus grand jour.

None

Claudio Abbado

Mahler: Symphony No.9

Mahler: Symphony No.9
C'est une longue histoire que celle de Claudio Abbado et de Gustav Mahler, depuis longtemps son compositeur fétiche et au-delà si l'on en croit la multiplication des interprétations qu'il donne de ses symphonies depuis deux décennies, avec une grande détermination depuis l'annonce de son cancer en 2000. Enregistrée en 2003 dans une version mémorable, reconduite en 2010 lors du festival de Lucerne, cette Neuvième symphonie accomplie avec le Berliner Philharmoniker réapparaît de plus belle en 2013 pour s'inscrire au panthéon des références, en compagnie de celles délivrées par Leonard Bernstein et de Giuseppe Sinopoli, sans remonter à Bruno Walter qui la créa en 1912.

Ce qui fut quelquefois reproché au chef italien, une certaine distance et froideur vis-à-vis de l'oeuvre, une « cérébralité » ne peut être ici évoqué tant le torrent d'émotion prend le mélomane dès l'introduction du premier mouvement, un Andante comodo où la tension de l'orchestre est palpable avant le finale plus lyrique. Les deux mouvements suivants, abordés avec raffinement et subtilité des timbres, confèrent une approche plus intime, presque contemplative tandis que l'Adagio est magistralement déroulé, avec toute l'ampleur requise par la partition, à la fois profond et techniquement implacable. Ici, Abbado n'a plus d'égal.

Cette quatrième version du chef italien s'avère la plus riche et la plus précise de toutes. Tel que le laissait présager la série réalisée en 2002, Abbado est devenu le chef mahlérien incontournable des symphonies et cette nouvelle version qui en fait oublier quelques autres le montre sous son plus grand jour.

Maintenant disponible

Chausson: Symphony; Poème; Poème De L'amour Et De La Mer


9,99€
Téléchargement d'album

Herbert Blomstedt - The San Francisco Years


44,99€
Téléchargement d'album

Giulini In Vienna


32,99€
Téléchargement d'album


Powered by Pertimm
Paiement sécurisé
VirginMega sur Facebook VirginMega sur Twitter VirginMega sur Youtube VirginMega sur Dailymotion