Retrouvez les meilleurs albums, les blockbusters et le top 50 sur Virgin Mega

Votre panier :




Nouveautés

Petitgirard : Guru (intégrale)


9,99€
Téléchargement d'album

Adams: The Gospel According To The Other Mary


14,99€
Téléchargement d'album

Pierre Boulez: Oeuvres Complètes


44,99€
Téléchargement d'album

20th Century Music: Hindemith, Klemperer, Stravinsky, Weill


8,99€
Téléchargement d'album

Satie & Compagnie


6,99€
Téléchargement d'album

Muhly: Seeing Is Believing


9,99€
Téléchargement d'album
À découvrir sur Virginmega

Un sélection d'albums

None

Anne Queffelec

Satie & Compagnie

Satie & Compagnie
La légitimité d'Anné Queffélec dans un programme mettant en valeur Erik Satie n'est plus à faire tant la pianiste s'est illustrée à ce répertoire avec pas moins de trois récitals en deux décennies. Aussi ce nouvel opus orienté sur le genthilhomme d'Arcueil apporte-t-il un enjeu supplémentaire avec l'adjonction d'autres compoisteurs plus ou moins connus.

Le programme riche de 29 pistes comprend donc les grandes pièces de Satie souvent mises à l'honneur comme les Gymnopédies, les Gnossiennes et les Morceaux en forme de poire I & II dans un ordre totalement aléatoire, dispersées entre les extraits choisis d'autres compositeurs. C'est sans doute le point à discuter du recueil qui semble ainsi privilégier l'harmonie des atmosphères de l'ensemble et passer de Satie à Déodat de Séverac, Poulenc, Debussy et Ravel puis plutôt que de distinguer les compositions par auteur.

Cette réserve mise à part, il faut avouer que le travail de sélection et l'interprétation sont à l'avantage de la pianiste qui sait admirablement servir les contemporains de Satie. L'idée d'associer Dédodat de Séverac (En vacances où l'on entend une vieille boite à musique), Ferroud (Au parc Monceau : Nonchalante), Poulenc (Eventail de Jeanne : Pastourelle), la Rêverie de Debussy et la Fanfare de Ravel s'avère judicieuse. Le programme qui se poursuit par le trop oublié Reynaldo Hahn (Le Rossignol éperdu : le banc songeur, Frontispice), le trop rare Dupont (Les Heures dolentes : Après-midi de dimanche) et d'autres pièces poétiques de Charles Koechlin et Florent Schmitt se révèle à la fois intéressant pour les mélomanes et plein de surprise pour les non initiés. Les pièces de Satie comme La Belle excentrique ou de Ravel (À la manière de Chabrier) et de Debussy (Le Petit nègre ; Suite bergamasque : clair de lune), inaltérables, s'imposent alors comme de belles évidences.

None

Frank Braley

Gershwin: Piano Works

Gershwin: Piano Works
Le moins que l'on puisse dire du pianiste Frank Braley est qu'il brille par sa discrétion. Lauréat du Concours Reine-Elisabeth de Belgique en 1991 à vingt-trois ans, le Francilien fait encore figure de talent caché du piano français quand ses capacités et son répertoire enregistré devrait logiquement le porter au firmament d'une carrière internationale. Malgré ce déficit en terme d'image, Frank Braley n'en est pas moins apprécié de tous les spécialistes pour ses interprétations magistrales en duo (l'intégrale des Sonates pour violon et piano de Beethoven), en trio (Trios pour violoncelle, violon et piano de Ravel et de Schubert) ou en petite formation (l'inévitable Quintette de la Truite de Schubert). Il demeure toutefois que pour installer son nom aux côtés des grands solistes, un récital en solo est nécessaire.

C'est maintenant le cas avec ce judicieux ouvrage consacré à Gershwin qui possède le double avantage d'aborder le compositeur sous un angle différent, peu usité, et de recentrer son oeuvre autour de la matière principale de ses compositions, à savoir le piano. Enregistré en décembre 2004 dans la salle modulable de l'IRCAM à Paris, le volume n'avait atteint que les amateurs les plus avisés avant de reparaître aujourd'hui pour un public plus large. Le programme composé de trente et une pièces a le mérite de replacer l'oeuvre hors de son contexte orchestral, d'en saisir l'essence et de la proposer tele qu'elle a été conçue, à partir d'un piano.

Une initiative rare et payante qui met en valeur les subtiles nuances et variations de thèmes célèbres comme Rhapsody in Blue ou An American in Paris et dévoile un pan méconnu qui est celui des Préludes et du cahier de chansons, le Songbook, véritable réservoir à tubes pour comédies musicales comprenant les mélodies The Man I Love, I Got Rhythm, Somebody Loves Me, That Certain Feeling et Nobody But You. En tout, dix-huit miniatures léguées à Hollywood et à Broadway, complétées de cinq Préludes, un air de Porgy & Bess (« Jasbo Brown »), un blues (« Three Quarter Blues »), deux valses en une (« Two Waltzes in C ») et une ballade (« Promenade »). En outre, la découverte vient sans doute de cet « Impromptu in Two Keys » qui méritait un plus long développement. C'est non seulement un choix audacieux que propose Frank Braley mais aussi une approche enthousiasmante, sensible et sobre, fidèle à sa personnalité.

None

Henri Dutilleux

Metaboles/the Shadows Of Time/symphonie No.2/'le Double'

Metaboles/the Shadows Of Time/symphonie No.2/'le Double'
Orchestrées par le Capitole de Toulouse sous la baguette de Michel Plasson, ces trois oeuvres rassemblées en un volume édité par EMI en 2001 dénotent l'esprit intrinséquement français de la musique d'Henri Dutilleux, l'une des plus grandes figures du domaine contemporain.

Composées en 1964 pour le Cleveland Orchestra de George Szell, les cinq pièces orchestrales de Métaboles sont crées l'année suivante et comportent notamment le morceau « Linéaire » à la beauté inaltérable, du jeu des cordes à la structure rytmique rendus ici avec dynamisme. Avec la Symphonie n°2 « Le Double » créée en 1959 par le Boston Symphony Orchestra de Charles Munch, le professeur Dutilleux rendait l'une de ses plus belles partitions. De structure classique, la pièce en un bloc de trente minutes se distingue - d'où le titre - par son effectif divisé entre une petite formation de bois et de percussions et un orchestre au complet. Encore une fois, la beauté formelle de la page orchestrale envoûte de bout en bout, du mouvement lent au finale très rythmé. Enfin, le métaphysique The Shadows of Time créé en 1997 par Seiji Ozawa à la tête du Boston Symphony Orchestra, résonne d'une tonalité plus sombre par l'évocation des heures dramatiques de la Seconde Guerre mondiale.

Les trois oeuvres délivrées avec vitalité par l'Orchestre du Capitole de Toulouse dans le cadre de la Halle aux Grains rendent un vibrant hommage au travail d'un compositeur que la postérité n'oubliera pas, héritier et passeur de l'esprit français fait musique.

Maintenant disponible

Poulenc: Les Anges Musiciens - Mélodies


11,99€
Téléchargement d'album

Richardson: Complete Works For Harpsichord


5,99€
Téléchargement d'album

The Essential John Tavener


14,99€
Téléchargement d'album


Powered by Pertimm
Paiement sécurisé
VirginMega sur Facebook VirginMega sur Twitter VirginMega sur Youtube VirginMega sur Dailymotion