Retrouvez les meilleurs albums, les blockbusters et le top 50 sur Virgin Mega

Votre panier :




Nouveautés

Erik Satie (les Indispensables De Diapason)


6,99€
Téléchargement d'album

Schumann: Das Paradies Und Die Peri; Overtüre, Scherzo Und Finale, Op.52


14,99€
Téléchargement d'album

Rival Queens


9,99€
Téléchargement d'album

Beethoven: Piano Concertos 3 & 4


9,99€
Téléchargement d'album

Rio-Paris


8,99€
Téléchargement d'album

Dvorák


9,99€
Téléchargement d'album
À découvrir sur Virginmega

Un sélection d'albums

None

Jordi Savall

La Folia

La Folia
La Folia, apparu à la fin du XVème siècle, est l'un des premiers thèmes de la musique ancienne. Repris par de nombreux compositeurs de l'ère baroque tels que Lully, François Couperin, Corelli, Marin Marais, Scarlatti ou Antonio Vivaldi, il s'appuie sur une suite d'accords en ré mineur qui trouve son origine au Portugal, puis en Espagne.

Pour sa part, Jordi Savall a transcrit plusieurs versions sur disque, notamment celle d'Arcangelo Corelli. Dans cet opus, le gambiste s'attache à exhumer la Folia de Rodrigo Martinez, datée de 1490, ainsi que les partitions analogues de Villancio de Juan del Enzina (1520), Diego Ortiz (1553), De Cabezon (1557) et Marin Marais (1701).

Accompagné du percussionniste Pedro Estevan, il fait jaillir la lumière de ces partitions sans jamais tirer l'exercice du côté de la virtuosité. A cet égard, la pièce D'Après le Mss. Flores de Musica de Martin Y Coll (début XVIIIème) se révèle un bijou d'humanisme et de précision. En outre, l'éditeur Alia Vox a fait un remarquable travail sur le plan visuel et informatif avec une pochette ouvrante en trois parties et un livret épais.

None

Joyce DiDonato

Drama Queens

Drama Queens
Si elles n'avaient déjà pris vie au XVIIème siècle, les héroïnes que célèbre Joyce DiDonato dans son nouveau récital auraient fait de magnifiques stars du cinéma hollywoodien. Elles sont connues par leurs prénoms : Bérénice, Iphigénie, Frédégone, Alcina, Orontea, Octavia, Poppée ou Armida et ont donné corps à de grands mythes de l'Antiquité avant de se transformer en reines de l'opéra dans des rôles tragiques ou tout simplement amoureux.

Le programme de Drama Queens sélectionné avec le directeur musical et artistique Alan Curtis met une nouvelle fois en évidence le talent de la mezzo-soprano américaine à incarner ses personnages avec toute la fureur, la douceur et la fragilité qu'ils réclament sans rien oublier de sa gymnastique vocale que ces partitions requièrent. Ce voyage en compagnie des premières dames de cour traverse deux siècles de théâtre musical, des premiers pas signés Monterverdi et Celsi à son accomplissement via les oeuvres de Haendel dont les merveilleuses arias « Piangero la sorte mia » de Jules César en Égypte et
« Morte col fiero aspetto » d'Antoine et Cléopatre constituent les points d'orgue d'un recueil qui creuse également en profondeur dans les oeuvres de Gluck, Haydn, Orlandini et Reinhard Keiser.

Ce ne sont que des extraits mais ce concentré d'opéra baroque réalisé par l'une des cantatrices les plus douées de son époque et un chef hors-pair charme et envoûte du début à la fin.

None

Vivica Genaux

Rival Queens

Rival Queens
Amies dans la vie, rivales sur scène ?...Ou sur un ring qui n'est pas celui de Wagner mais celui de la boxe comme le suggère la pochette. Dos à dos, vêtues de costumes d'époque et munies de gants de boxe, la mezzo-soprano américaine Vivica Genaux et la soprano allemande Simone Kermes s'affrontent dans un rare duel de vocalises, sur des airs peu courants, voire inédits, du XVIIIème siècle.

En quinze pièces partagées, Rival Queens retrace par leurs titres de gloire la rivalité qui opposait jadis Francesca Cuzzoni (interprétée par Mme Kermes) et Faustina Bordoni (Mme Genaux). Une mésentente qui tourna au pugilat un jour de juin 1727, au Théâtre Haymarket de Londres.

Tour à tour ou ensemble donc, les deux divas de l'opéra baroque creusent leurs différences dans des arias oubliées ou inconnues, issues de partitions guère jouées depuis lurette et, pour la plupart, jamais enregistrées. Et c'est à un récital autant précieux que savoureux qu'elles convient, accompagnées par la Cappella Gabetta placée sous la baguette du chef Andrés Gabetta. Au programme de l'Allemande, qui ouvre le bal avec un air de La Clemenza di Tito de Giuseppe Arena, des pages de Geminiano Giacomelli (Scipione in Cartagine nuova), Nicola Antonio Porpora (le virtuose « Nabil onda » d'Adelaide avec un monumental contre ut final, passé de justesse), Giovanni Bononcini (Astaniatte) et Leonardo Leo (Ciro riconosciuto). Des exercices pyrotechniques éblouissants.

Vivica Genaux n'est pas en reste dans ses performances signées Johann Adolf Hasse (Issipile), Leonardo Vinci (Ifigenia in Tauride), Domenico Natale Sarro et Attilio Aresti (deux passages du Lucio Vero de chacun des compositeurs) et Antonio Pollarolo (Lucio Papirio dittatore). En outre, chacune interprète son air inédit de l'Astianatte de Giovanni Bononcini (« Se mai piu saro geloso » pour la première et « Svenalo, traditor! » pour la seconde). Enfin, elles se retrouvent lors de duos / duels sur un air de Cleofide et Artaserse (« Tu vuoi ch'io viva o cara ») de Hasse et Arianna in Naxo de Porpora. Au final, il en résulte de belles découvertes et un régal de voix au sommet.

Maintenant disponible

Nelson Freire Radio Days - The Concerto Broadcasts 1968-1979


9,99€
Téléchargement d'album

Beethoven: Piano Concerto No.5 - "emperor"; Piano Sonata No.32 In C Minor, Op.111


9,99€
Téléchargement d'album

Bach: The Early Overtures


9,99€
Téléchargement d'album


Powered by Pertimm
Paiement sécurisé
VirginMega sur Facebook VirginMega sur Twitter VirginMega sur Youtube VirginMega sur Dailymotion